La Psallette en confinement

Pendant la crise du COVID-19, la Psallette St Vincent a mis en place un plan de continuité pédagogique

Une équipe mobilisée

Depuis le début de la crise du COVID-19, professeurs, personnels, directeurs et membres des associations de gestion et de parents d’élèves sont pleinement mobilisés pour assurer le maintien de l’enseignement auprès des près de 550 élèves que compte l’établissement.

Dès le vendredi 15 mars, les enseignants du primaire ont préparé dans l’urgence un livret de devoirs et d’activités à destination des élèves, pour avoir un support écrit en moins de 24 heures, pour gérer la 10 premiers jours de confinement. Mais c’est grâce à internet que la continuité pédagogique s’est installée dans la durée.

Des outils numériques de pointe

« Heureusement qu’on a mis en place les nouveaux outils en ligne depuis la rentrée », confie Fabrice Jamin, directeur d’établissement. Les outils « Microsoft Office 365 » sont accessibles par tous les collégiens et leurs enseignants, et permettent l’organisation de cours en ligne, l’utilisation de ces logiciels facilitant les échanges des devoirs donnés et rendus. « C’est bizarre d’entendre ses profs dans le casque, devant l’ordinateur, mais ça le fait » assure Paul, élève en 4ème. « Les élèves se sont rapidement adaptés », confirme Sébastien Bruneau, son prof de maths.

La vie de l’établissement continue

Même si la cour reste désespérément vide, la Psallette continue d’organiser des activités à destination des élèves. Après carnaval le 19 mars, l’école organisait vendredi dernier, « La journée sans cartable », journée que l’équipe enseignante avait décidé de maintenir au profit d’un projet un peu fou. Cette journée fut l’occasion d’organiser différents défis, en équipe virtuelle ou non, selon les classes « nous avons invité tous les élèves à partager des défis, des expériences, des recettes de cuisine originales réalisés avec leurs parents » indique Guylaine Ferrières, directrice du primaire.

Même l’OGEC, l’organisme qui gère l’établissement, a maintenu son conseil d’administration prévu fin mars. « Nous nous sommes rencontrés par visioconférence, et la réunion s’est tenue presque normalement, dans une certaine exubérance, tant les membres de l’équipe étaient heureux de se voir pendant le confinement » témoigne Olivier Vallée, son président. Seule manquait à l’appel Véronique, la secrétaire, infirmière de profession, qui était « sur le pont » pour combatte la pandémie.

La rentrée 2020 se prépare

Quant aux inscriptions pour la rentrée 2020, elles continuent en mode « sans contact » : « nous organisons des entretiens téléphoniques avec toutes les familles qui souhaitent s’inscrire, et une permanence téléphonique est assurée », déclare Fabrice Jamin. Les portes ouvertes d’avril étant annulées, toutes les informations sur l’établissement sont disponibles sur le site internet (psallette.fr) et les dossiers d’inscription sont envoyés par courrier. L’équipe pédagogique prépare déjà la période post-confinement : pour le retour des élèves, la priorité sera donnée aux apprentissages, donc par exemple le brevet blanc prévu pour les élèves de 4ème a été d’ores et déjà annulé.

Depuis plusieurs semaines, la situation en France est bien particulière.

Cela nous oblige à nous organiser autrement, de belles choses se réalisent et se mettent en place pour maintenir une continuité administrative et pédagogique.

  • La Psallette au travail

Le conseil d’administration de l’OGEC continue de se retrouver.

Les 4èmes bilingue Italien sur Teams

Mr Marot :

« Je travaille afin d’assurer la continuité de l’enseignement et sur des projets scolaires. Je suis d’ailleurs en visio-conférence avec les 6é2 afin de réaliser un cours de renforcement musculaire « 

Mme Ferrières :

« Avec l’école cette année, nous avons fêter carnaval à la maison…confinement oblige ! C’était le jeudi, 19 mars.

Nous avons reçu de magnifiques photos : en voici quelques exemplaires… »

Malgré le confinement, la journée sans cartable du 3 avril fut maintenue et nos élèves ont fêté ce 100ième jour de classe très dignement. 

Nous avons reçu des recettes riches et variées et des expériences à partager ! Les familles ont répondu aux nombreux défis proposés autour du nombre 100 … 

Le caractère festif de cette journée est palpable et nous sommes ravis des nombreux retours. 

A très bientôt pour d’autres aventures. 

Mme Pattier :

« Quelques photos de dessins de mes élèves. Certains se sont inspirés de peintres comme Auguste  Herbin, Mondrian. D’autres m’ont envoyé leurs activités :poème, pâtisserie, pâte à sel, tableaux et bricolages pour le 100ème jour de l’école qui était vendredi 3 avril. »

Mme Leboucher

 » Aujourd’hui, ils lisent une poésie et m’envoient la vidéo ou l’enregistrement audio…

Tous les jours, un enfant propose un défi scientifique :

  • Comment les œufs cuisent-ils ? (découverte d’un four solaire)
  • Comment gonfler un ballon sans pompe, sans la bouche…?
  • Pourquoi le ballon colle-t-il au plafond ?
  • Comment faire une éruption volcanique ?

Ils m’envoient les photos de leur création : couture, mangeoire pour oiseaux, dessins, gâteaux… Il y a aussi la salle de sport (ou cirque) avec aussi un défi : s’allonger, poser sur son front une bouteille avec un peu d’eau pour la lester et se relever sans qu’elle ne tombe !

Vous pouvez retrouver les créations des élèves du collège en arts plastiques sur ce lien : https://galerietemporairelapsallette.wordpress.com/

Voici un Poème écrit par Yamina Gaillard

Mme Foucault-Gini

« Quelques photos de ma façon d’occuper le temps intelligemment…

  1. la cuisine, italienne (tagliatelle maison, gnocchi de pommes de terre faits main, mais aussi desserts etv même du pain…!)
  2. m’occuper du jardin, planter des graines et des bulbes qui commencent à montrer le bout de leur…tige
  3. mon occupation préférée…faire des miniatures à l’échelle 1/12, ça m’apaise, je ne pense plus à rien, je me concentre sur le travail de mes mains, j’exerce ma patience et ma précision…ça me fait un bien FOU !!! »

Que font-ils de leurs journées :

  • Yamina Gaillard : « je m’occupe par quelques activités : rangement, tri, cuisine, un peu de sport 🤽‍♂️, écriture et conversations téléphoniques et prends des nouvelles des élèves. Sinon, je me suis inscrite à la Réserve civique où je fais des courses alimentaires pour les personnes âgées qui se trouvent bien seules pour certaines et je communique également par tél pour certaines Voilà mes occupations. » 
  • M. Marot : « j’occupe mes journées en pratiquant de l’activité physique, j’ai la chance d’avoir à disposition un extérieur assez grand qui me permet de pratiquer des activités diverses (badminton, tennis de table, renforcement musculaire). Je joue également beaucoup aux jeux de société, il m’arrive même d’en faire en visio avec des amis. Quand le temps le permet, j’apprécie être en extérieur avec un livre. »
  • Tristan : « Je joue aux jeux vidéo je fais mes devoirs et je lis et je fais des jeux de société. »
  • Pierre : « Pendant la semaine, vers 8h30, je suis lavé, habillé comme si j’allais en cours, car maman le veut. Je commence par regarder ma boîte mail , ensuite je travaille à mon rythme j’ai  plus de temps pour travailler. Je fait des petites pauses pour jouer avec mon chat. Vers 13h, je mange . C’est génial je ne suis pas obligé d’attendre car il n’y a qu’un service 😁 . Quand je peux, de 14h à 15h, je regarde Lumni sur france4, j’ai même compris des maths 😉. Je fais un peu de sport. Je respecte au maximum le confinement : je ne suis pas sorti de chez moi depuis 3 semaines. Ne vous en faîtes pas pour moi, j’ai 2 grandes mezzanines pour faire mon sport. A 20h, avec quelques voisins et maman, j’applaudis le personnel soignant et tous ceux qui travaillent encore. Bon courage, joyeuses fêtes de Pâques, bonnes vacances et prenez soin de vous. »

Voilà comment Mathilde occupe ses journée :

Noa a fabriqué un hôtel à insectes :

Après 15 jours de vacances :

Dessins, photos des élèves de CM2,de leurs activités pendant ce confinement.

Et vous Mme Barré comment vivez vous votre confinement ?

Et vous M. Bruneau ?

La mise en place de l’enseignement à distance a bousculé quelques peu nos habitudes. Il a fallu adapter nos séances et progressions afin de les rendre accessibles aux élèves depuis chez eux mais aussi apprendre à utiliser un nouvel outils (Teams). En tant que référent numérique, il a fallu aussi accompagner les enseignants, les élèves et aussi les parents dans l’apprentissage et l’utilisation de Teams. 

Cependant, après une période de flottement, le temps que chacun prennent ses marques, les habitudes se sont prises et le travail a repris en essayant de s’adapter à la situation de chacun. 

Pour ma part, il a fallu organiser un peu plus l’espace travail dans la maison et trouver le rythme entre la vie de famille et le  travail sans que l’un déborde sur l’autre. 

Au fil du temps, une nouvelle pédagogique s’est installée, avec de nouvelles pratiques (notamment création et utilisation de vidéos). Cela a aussi permet de redécouvrir nos élèves, certains devenant plus bavard numériquement, d’autres faisant preuve de plus d’autonomie et aussi d’investissement

Je pense que cette période a modifié nos relations, nous permettant de mettre en place de nouvelles méthodes de travail qui seront sans doute gardées pour certaines ensuite, lorsque les cours reprendront.

Nous avons maintenant hâtes (élèves et enseignants) de nous retrouver pour poursuivre notre aventure.

Sébastien Bruneau, professeur de mathématiques et référent numérique

Voilà une journée type chez Sarah :

Et vous Mme Audureau ?

Des poèmes pour dire   MERCI  !

Comme prolongement d’un travail sur la poésie, de très nombreux élèves de 4ème 1 se sont volontiers prêtés au jeu : écrire un poème  pour dire merci aux héros et héroïnes du jour : aide-soignant(e)s, infirmières et infirmiers, médecins, ambulanciers, pompiers …

Au-delà de l’admiration et de la reconnaissance qu’ils veulent exprimer aux hommes et aux femmes se vouant corps et âme à la santé des autres,  ils auront pu exprimer leur inquiétude, leurs doutes, leurs interrogations,  mais aussi  leurs espoirs, leur optimisme … en un mot leurs prières. A notre tour, remercions nos adolescents qui se sont impliqués dans ce petit projet littéraire avec beaucoup d’entrain, et de coeur ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *